Cigales de France

Contribution à la connaissance des Cigales de France :
géonémie et écologie des populations (Hemiptera, Cicadidae)

CigalesNous vous informons de la mise en ligne de l’ouvrage  de Stéphane PUISSANT, 2006 : « Contribution à la connaissances des Cigales de France : géonémie et écologie des populations (Hemiptera, Cicadidae)« . Ce volume est édité par l’association ASCETE. Il comprend 193 pages au format 21 / 29.7, dont 4 planches en couleurs.

Pour l’essentiel, le texte correspond au mémoire présenté par l’auteur en mars 2003 au titre de Diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes EPHE ; cependant il est réactualisé pour la taxonomie des Cicadidae, pour la bibliographie et pour  la répartition géographique ; par ailleurs, une étude a été ajoutée en annexe, qui concerne les synusies cicadéennes (étude publiée en 2005 dans la revue Matériaux Orthoptériques et Entomocénotiques).

Télécharger l’ouvrage

RESUME.

L’étude de la répartition et de l’écologie des dix-sept taxons actuellement connus de France est réalisée après avoir replacé chaque espèce dans son contexte taxonomique. Une base de données est mise en place et regroupe un ensemble d’observations caractérisées par douze paramètres. Les observations sont regroupées par station. Une station est une unité spatiale géographiquement délimitée à l’échelle de la commune et pouvant être échantillonnée sur le terrain en moins d’une demi-heure. Les douze paramètres, encore appelés champs, synthétisent les informations géographiques et écologiques disponibles pour une observation d’une espèce. La base de données uniformise les observations retenues pour chaque espèce et permet d’extraire toutes les informations disponibles par champ argumenté. L’étude des spécimens de collections et des informations colligées durant cinq années de prospections personnelles, principalement menées sur le pourtour méditerranéen, alimentent la base de données. Le nombre de stations regroupant une ou plusieurs observations est défini pour l’ensemble du peuplement cicadéen et par espèce.

La première partie de ce travail traite du peuplement cicadéen dans son ensemble. Un déséquilibre de la pression d’échantillonnage est constaté à l’échelle nationale, et les futures priorités de prospections sont définies. L’évaluation de la pression d’échantillonnage permet également de discuter les notions de rareté d’une espèce pour une aire géographique précise. Chaque station, localisée géographiquement, est replacée dans son contexte phytoclimatique en étant rattachée à un étage de végétation. Le nombre de taxons par étage est donné et les tendances thermohygriques principales du peuplement sont évaluées. La caractérisation des milieux relevés au sein d’une station est réalisée à travers la définition de huit classes de végétation. La distribution des populations de Cigales au sein de ces classes est précisée et les effets de l’évolution des milieux sur le peuplement cicadéen sont discutés.

La deuxième partie de ce travail présente les résultats par espèce. Pour chacune d’elles sont livrés : une introduction de quelques lignes présentant le contexte taxonomique, une carte nationale de répartition de France sur fond d’étages de végétation, une évaluation de l’abondance et des degrés de menaces, la distribution altitudinale et la période d’apparition au stade adulte, une discussion sur la répartition stationnelle par étage de végétation et le nombre d’observations par classe de végétation, un commentaire sur les postes de cymbalisation et la ponte. Enfin, quelques traits éthologiques particulièrement intéressants sont parfois mis en évidence et des priorités de recherches sur la biologie de l’espèce sont émises.

MOTS CLES.

Hemiptera, Cicadidae, répartition, phytoclimatologie, écologie, éthologie, systématique, France.


TITLE.

Contribution to the knowledge of Cicadas from France: distribution and ecology of populations.

Abstract.

Following a thorough examination of the taxonomic context of seventeen Cicada taxa recorded in France, their distribution and ecology are surveyed. A database has been constructed and the observations were classified into twelve categories. Observations are gathered by station. A station is a spatial unit geographically delimited to the township range location and can be prospected in the field in less than a half-hour. The twelve categories, also named fields, synthesize available geographical and ecological information for each observation of each species. The database standardizes the retained observations for every species and allows extracting all available information by field. The database has been enriched by the survey of collection specimens and by prospecting, mainly conducted in Mediterranean France during five years. Station number, regrouping one or several observations, is defined for all cicadas populations and by species. The number of stations considered is 699, the seniority of data being taken in account.

The first part from this work is at the level of cicada communities. An unbalanced sampling pressure is noted for the country, leading to assess future prospecting priorities. Estimation of the sampling effort also allows to discuss the concept of rarity of species within a given geographical area. Every station localized geographically, is associated to its phytoclimatic context, in connexion to the vegetation classes sensu Defaut (1996, 2001). The community richness by vegetation class is given and the main thermohygrometrical affinities of population are estimated. Eight habitat classes have been defined to describe the physical structure of vegetation of each station. Habitat classes differ from vegetation classes in that they do not take into account either climatic features or floristical composition. The distribution of Cicada communities within these classes is defined and the effects of the habitat dynamics upon these communities are discussed.

The second part of this work is at the species level. For each one are provided: a synthetic introduction presenting the taxonomical context, the distribution on the French vegetation classes map, an abundance estimation and some factors endangering the populations, altitudinal distribution and apparition period to the adult instar, an analysis about stational distribution by vegetation classes and the number of observations by habitat classes, a commentary about the sites of calling songs and the sites of oviposition. Finally, some ethological features particularly remarkable are sometimes shown and research priorities upon the biology of the species are proposed.

KEY WORDS.

Hemiptera, Cicadidae, distribution, climatic features, ecology, ethology, systematics, France.


Si vous êtes intéressé, vous pouvez l’acquérir au tarif de 25 euros par exemplaire. En tenant compte des frais d’emballage et de port, les conditions d’acquisition TTC sont les suivantes :

  • France (en recommandé R2) :
    1 exemplaire = 34 euros
    2 exemplaires = 60 euros
  • Union européenne et Suisse (en recommandé) :
    1 exemplaire = 49 euros
    2 exemplaires = 78 euros

Pour des quantités supérieures, ou pour d’autres pays, nous consulter.

Le règlement peut se faire par chèque (clients français), ou par virement bancaire international (clients de l’étranger) ; dans ce dernier cas il faut compter sur des frais bancaires (variables selon les banques, mais généralement faibles) ; ces frais sont à la charge du client.

Voici les références bancaires de l’ASCETE :

Code IBAN : FR 76 1710 6000 7617 6203 4100 005
Code SWIFT : AGRIFRPP871
Domiciliation : TARASCON / ARIEGE

Nom et adresse du titulaire : ASCETE ASD, CHEZ MR DEFAUT BERNARD, F-09400 BEDEILHAC ET AYNAT

Télécharger le bon de commande