Category Archives: Actualités

Adhésion 2024 et mise à disposition des publications de l’association

L’ASCETE vous souhaite une belle année 2024. Les adhésions sont ouvertes. Pour le faire en ligne sur Hello Asso, veuillez cliquer sur le lien ci dessous.


via HelloAsso

Vous pouvez également régler votre cotisation par virement ou chèque. Les informations sont disponibles dans le bulletin d’adhésion en cliquant sur la photo ci-dessous.

Mantis religiosa, Mante religieuse femelle, Conat (Pyrénées-Orientales), octobre 2013 (cliché David Morichon).

De plus, pour bien démarrer cette année 2024, la totalité des articles publiés dans la revue de l’association, les Matériaux Orthoptériques et Entomocénotiques, sont disponibles en ligne ici. Les résumés peuvent également être consultés ici. Pour rappel, les articles sont rendus disponibles en téléchargement libre un an après leur publication papier.

 

4ème Congrès européen sur la conservation des Orthoptères (ECOC IV)

Le 4e Congrès européen sur la conservation des Orthoptères (ECOC IV) se tiendra en Italie à la Fondazione Museo Civico di Rovereto du 4 au 6 juillet 2024. Ce musée conserve la collection d’Orthoptères Antonio Galvagni (32 000 spécimens) et Paolo Fontana (25 000 spécimens ), couvrant notamment la région méditerranéenne. Le congrès sera une excellente occasion de partager des idées, des projets et des résultats d’études.

Si vous êtes intéressés merci, vous pouvez remplir le formulaire Google :
https://forms.gle/xkx9GvC4JyadxJAM6

Un formulaire d’inscription suivra dans les prochains mois, lorsqu’ils sauront combien de participants seront présents et décideront alors des frais de participation.

The 4th European Congress on Orthoptera Conservation (ECOC IV) will be held in Italy at the Fondazione Museo Civico di Rovereto from July 4–6, 2024. This museum preserves the Antonio Galvagni (32.000 specimens) and the Paolo Fontana orthopteroid collection (25.000 specimens), especially covering the Mediterranean region. The congress will be a great opportunity to share ideas, projects, and study results. I ask you to share the attached Google form among your members.

https://forms.gle/xkx9GvC4JyadxJAM6

A registration form will follow in the next few months, when we will know how many participants will attend and decide the participation fee.

 

Parution de la liste rouge des orthoptères d’Occitanie

Nature en Occitanie, association qui œuvre pour la connaissance et la conservation du patrimoine naturel, a piloté la réalisation d’une liste rouge des orthoptères de la région Occitanie, qui est parue en fin d’année 2022.

« Parmi les 168 espèces que compte [la région Occitanie], 163 ont été évaluées. 40 d’entre elles sont menacées de disparition (catégories CR, EN, VU) soit 24,5 %. Si l’on y ajoute les 33 espèces quasi-menacées (catégorie NT), ce taux atteint 44,8 %. Enfin, 22 espèces soit 13 % sont classées en manque de données (DD). »

Vous trouverez sur cette page du site Web de l’association l’essentiel des résultats de cette évaluation.



 

Field course on Grasshopper Taxonomy and Conservation, by Axel Hochkirch

Axel is announcing a field course on Grasshopper Taxonomy and Conservation.
The lectures and the field course itself will take place in July this year in and around the town of Konitsa in Northwestern Greece.

The registration fee is 300 € and covers accommodation, transport during the summer school, subsistence costs, and the use of equipment. More information and details including an application form can be found at:

https://cetaf.org/dest/upcoming-courses/ and

https://cetaf.org/dest/orthoptera-taxonomy-and-conservation/

The deadline for submitting an application is 31st March.

Poecilimon sp., Greece, June 2012 (photography David Morichon)

Troisième congrès européen sur la conservation des orthoptères : compte rendu en ligne

Le troisième congrès européen sur la conservation des orthoptères (ECOC III) et la seizième conférence annuelle de la Deutsche Gesellschaft für Orthoptérologie (DGfO) ont eu lieu à Leyde (Pays-Bas) les 1er et 2 avril 2022. Au total, 138 participants de 31 pays se sont inscrits à cet événement. Vous trouverez ici des éléments de compte rendu de ces journées : présentations sur Youtube, PDF du programme, posters, sélections de photos, ainsi qu’un livret sur les orthoptères d’Europe.

The third European Congress on Orthoptera Conservation (ECOC III) and 16th Annual Conference of the Deutsche Gesellschaft für Orthopterologie (DGfO) has taken place on 1-2 April, in Naturalis, Leiden (the Netherlands). In total 138 participants from 31 countries have registered for this event. Here are some useful links: presentations on Youtube, PDF of the program book, posters, selection of photos, booklet grasshoppers of Europe.



 

Liste rouge régionale des orthoptères, phasme et mante d’Île-de-France

Le 26 février dernier a été annoncée sur le site de l’agence régionale de la biodiversité en Île-de-France la publication de la Liste rouge régionale des Orthoptéroïdes d’Île-de-France : à l’évaluation des orthoptères sont ajoutées celles de la mante religieuse et du phasme gaulois, soit en tout 63 taxons évalués. Le rapport a été réalisé dans le cadre de l’observatoire francilien des insectes, coordonné par l’Opie, en partenariat avec l’agence régionale de la biodiversité.

En Île-de-France, un quart des Orthoptéroïdes sont menacés ou disparus. La même proportion avait été constatée chez les Odonates (Houart & Merlet, 2014), portée à plus d’un tiers chez les Rhopalocères et Zygènes (Dewulf & Houard, 2016).

Le tableau de synthèse à la fin du rapport contient une colonne de rareté régionale. La signification du code utilisé se trouve à la page 74 de la liste rouge des libellules (op. cit.).

Références

DEWULF Lucile & Xavier HOUARD (coord.), 2016. Liste rouge régionale des Rhopalocères et des Zygènes d’Île-de-France. Paris : Naturparif ; Office pour les insectes et leur environnement ;  Association des lépidoptéristes de France. 88 p. ISBN 978-2-9549175-9-7.

HOUARD Xavier & Florence MERLET (coord.), 2014. Liste rouge régionale des libellules d’Île-de-France. Paris : Office pour les insectes et leur environnement ; Naturparif ; Société française d’odonatologie ; agence régionale pour la nature et la biodiversité. 80 p. ISBN 978-2-9549175-0-4.

HOUARD X. & Hemminki JOHAN (coord.), 2021. Liste rouge régionale des Orthoptéroïdes d’Île-de-France. Paris : agence régionale de la biodiversité en Île-de-France ; Office pour les insectes et leur environnement. 84 p. ISBN 978-2-7371-2044-2.

Troisième congrès européen sur la conservation des orthoptères (mise à jour)

Les 1er et 2 avril 2022, le troisième congrès européen sur la conservation des orthoptères (ECOC III) aura lieu à Leyde (Pays-Bas). Les orthoptéristes sont invités à rejoindre la réunion à Leyde, mais il est également possible d’y assister en ligne. La participation en ligne est gratuite, mais vous devez vous inscrire. Veuillez consulter les dernières informations sur le congrès ici, où vous trouverez le programme préliminaire et le formulaire d’inscription. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 7 mars.

European Congress on Orthoptera Conservation (ECOCIII) 1-2 April 2022

April 1 and 2 the third European Congress on Orthoptera Conservation (ECOC III) will take place in Leiden (the Netherlands). Orthopterists are welcome to join the meeting live in Leiden, but there is also the possibility to attend online. Online participation is free of charge, but you need to register. Please look at the latest information on the congress here, where you can find the preliminary program and registration form. Registration is open until March 7.


Saga natoliae Serville, 1838, femelle, Macédoine (Grèce) (cliché David Morichon

 

Zoom sur… (2) la Société entomologique du Limousin et le référentiel des orthoptères du Limousin

Créée en 1986, la Société entomologique du Limousin (SEL) œuvre pour la connaissance de l’entomofaune de cette région et pour la préservation de leurs habitats naturels :

  • elle dresse des inventaires, étudie la biologie et l’écologie des espèces, centralise les observations, publie des rapports ;
  • elle assure une mission de sensibilisation et d’éducation en organisant des conférences et des sorties naturalistes ;
  • elle apporte son expertise aux décideurs par le biais d’études et de conseils, et certains de ses membres participent aux travaux des instances scientifiques régionales : CSRPN, conseils scientifiques du conservatoire d’espaces naturels, de parcs naturels régionaux, comités consultatifs de réserves naturelles, comités de pilotage de sites Natura 2000 ;
  • elle participe aux grands projets de connaissances et de conservation de l’entomofaune : plans nationaux d’actions, inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff), listes rouges, inventaires nationaux, etc.

La SEL rassemble aujourd’hui une trentaine d’entomologistes travaillant sur divers ordres d’arthropodes, dont les grands ordres d’insectes que sont les coléoptères, les hyménoptères, les lépidoptères ; elle compte aussi des orthoptéristes.

Portail en ligne de l’association

Référentiel des orthoptères du Limousin

Dans le cadre de son inventaire permanent de l’entomofaune et en réponse à une sollicitation de l’observatoire de la faune de Nouvelle-Aquitaune (Fauna), la Société entomologique du Limousin a édité en 2021 un référentiel des orthoptères du Limousin (Barataud, 2021). Entre 2017, date de la première synthèse réalisée par la SEL, et 2021, le nombre de taxons connus a augmenté de 40 %, ce qui illustre l’importance du travail mené par l’association. Le référentiel établit à quatre-vingt le nombre d’espèces dont la présence ancienne ou récente est attestée dans ce territoire qui rassemble les départements de Corrèze, de Creuse et de Haute-Vienne.

Référence

Barataud J., 2021. Référentiel des orthoptères du Limousin (version 1, janvier 2021). Inventaire entomologique du Limousin 6. Limoges : Société entomologique du Limousin. 15 p.

Baratia sari Llucia-Pomares, 2021, nouveau genre et nouvelle espèce d’Ephippigerini découverte en Andorre

Dans le bulletin de la SEA (Sociedad Entomológica Aragonesa) de décembre 2021, l’orthoptériste catalan David Llucià-Pomares décrit un Ephippigerini nouveau pour la science aussi bien par l’espèce que par le genre. Ce taxon se distingue entre autre par la présence, unique chez les Ephippigerini, de trois dents apicales chez les cerques des mâles. Cette extraordinaire découverte revient au « jeune et enthousiaste entomologiste barcelonais » Pol Sar, à qui est dédiée l’espèce. Le taxon n’est pour l’instant connu que d’une prairie mésophile subalpine, vers 2 200 m d’altitude environ, près du port d’Envalira, en Andorre.

Baratia sari est-il présent sur le versant français ?

L’article très détaillé décrit les deux sexes, ainsi que les caractéristiques acoustiques et écologiques du taxon. Merci à Antonio Melic, éditeur en chef du Boletín de la SEA, et à David Llucià-Pomares, l’auteur, qui ont permis que l’article soit téléchargeable ici, en cliquant sur la référence ou sur l’image ci-dessous. (Résumé de l’article à la suite de l’image.)


Résumé.    Un nouveau genre et une nouvelle espèce d’Ephippigerini (Orthoptera : Tettigoniidae : Bradyporinae) sont décrits, connus jusqu’à présent uniquement à haute altitude, entre 2 230 et 2 270 m d’altitude, des Pyrénées centrales d’Andorre (Nord-Est de la péninsule Ibérique).
Morphologiquement, le nouveau genre et nouvelle espèce se caractérise fortement par la coloration authentique et le faible développement des tegmina des deux sexes ; chez les mâles, les cerques à deux dents internes en plus de la dent apicale, la partie basale des titillateurs élargie distalement de manière notable ; chez les femelles, la plaque sous-génitale transversale et très courte, plus courte que le sternum VII, et des alvéoles copulatrices disposées dans l’angle antérieur externe de la plaque ; autant de caractères uniques dans toute la tribu. Une étude préliminaire est réalisée du chant de la nouvelle espèce, caractérisée par l’émission de deux types différents de motifs polysyllabiques et un taux syllabique très élevé, et il est comparé écologiquement, sur la base de sa présence dans les prairies alpines, avec d’autres espèces du groupe qui, comme elle, habitent des environnements similaires.
Resumen.    Se describe un nuevo género y especie de Ephippigerini (Orthoptera: Tettigoniidae: Bradyporinae), sólo conocido hasta ahora de cotas altas, entre 2230 y 2270 m s. n. m., del Pirineo central de Andorra (noreste de la península ibérica).
Morfológicamente, el nuevo género y especie se caracterizan, eminentemente, por una coloración genuina y escaso desarrollo de las tegminas de ambos sexos, cercos masculinos con dos dientes internos, además del apical, porción basal de los titiladores ensanchada distalmente de forma muy notable, hembras con la placa subgenital transversa y muy corta, de menor longitud que el VII esternito, y alveolos copulatorios dispuestos en el ángulo anterior externo de la placa, caracteres todos ellos únicos en el conjunto de la tribu. Se realiza un estudio preliminar del canto de la nueva especie, caracterizado por la emisión de dos tipos distintos de equemas polisilábicos y una muy alta tasa silábica, y se compara ecológicamente, a partir de su presencia en prados alpinos, con otras especies del grupo que, como ella, también habitan en ambientes similares.
Abstract.    A new genus and species of Ephippigerini (Orthoptera: Tettigoniidae: Bradyporinae) is described, only known so far from high altitudes, between 2230 and 2270 m s. n. m., from the central Pyrenees of Andorra (northeast of the Iberian Peninsula).
Morphologically, the new genus and species are characterized, eminently, by the genuine coloring and scarce development of the fore wings of both sexes, male cerci with two internal teeth, in addition to the apical one, basal portion of the titillators widened distally in a very notable way, females with the transverse and very short subgenital plate, shorter than the VII sternite, and copulatory alveoli arranged in the antero-external angle, all of them unique characters for the whole of the tribe. A preliminary study of the song of the new species is carried out, characterized by the emission of two different types of polysyllabic echemes and a very high syllabic rate, and it is ecologically compared, based on its presence in alpine meadows, with other species of the group that like her, they also live in similar environments.